AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 La sirène et le requin: Une fable? [Zaralynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatarInvité
Invité




MessageSujet: La sirène et le requin: Une fable? [Zaralynn]   Lun 15 Fév - 2:42

& &


    Les semaines de Shawn sont bien souvent chargés. Entre les cours à l'université et les entraînements avec les Trojans, le jeune Lambda a très peu souvent l'occasion de s'offrir un peu de temps libre pour flâner. Les weekends n'échappent pas à cette règle. Lorsqu'il entend ces collègues de confréries rentrer à l'aube après des soirées et autres fêtes pour aller dormir la majeure partie de la journée, lui se lève et se prépare pour aller s'entraîner. Le jeune footballer a beaucoup a rattrapé après sa première année et sa suspension qui a coûté le titre à son équipe. Et lorsqu'on a été un joueur reconnu, populaire et aussi surveillé par les recruteurs pros qui lui traçaient déjà un avenir en or vers la grande ligue à l'issu de son cursus, on se doit de travailler dur et d'être aussi exigeant avec soi-même pour parvenir à son rêve.

    Tout s'est écroulé pour Shawn lorsqu'il a accepté ces avantages de la part d'un agent et en a payé les frais, à la dure. Résultat: il est passé de joueur fantasque et star de la ligue universitaire à celui de vilain petit canard mis en quarantaine. Le jeune homme doit tout rebatir mais avec son égo et sa confiance monstre, il ne doute pas un seul instant que son jeu parlera pour lui, et fera de nouveau entendre son talent à tous ces détracteurs. Seulement le talent ne suffit pas. Il faut travailler également. Et ce samedi matin, alors que la plupart de ces amis digèrent leur boissons alcoolisés auprès de leur oreillers ou de leurs toilettes, Shawn avale avec ces mêmes grimaces son cocktail hyperprotéiné préparé au mixeur aussi infecte que nécessaire à sa condition physique.

    Un ensemble de jogging enfilé et quelques pancakes plus tard, voilà le footballer sortit de sa résidence et sur le parking du campus ses affaires en main pour prendre son véhicule en direction du lieu désormais traditionnel de son footing La plage. Arrivé sur place après quelques minutes de route, il était déjà presque neuf heures et la température ambiante devenait de plus en plus Californienne. Shawn retira le haut de son jogging pour le mettre sur sa banquette arrière et ne rester qu'en simple pantalon, torse nu pour mieux encaisser la fournaise naissante et après avoir bu quelques gorgées d'eau, il se lança dans son footing le long de ce banc de sable fin et sous ce soleil chauffant au fur et à mesure à l'instar de l'épiderme du jeune athlète. Shawn s'autorisa une pause après un aller retour qui dura tout de même près d'une demie-heure et revint vers son véhicule pour prendre sa serviette et sa bouteille.

    Il partit s'installer sur le sable et s'assit pour s'éponger quelque peu et se désaltérer lorsqu'il vit une splendide jeune femme sortir de la mer et rejoindre également le sable et ces affaires à quelques mètres de l'endroit où il était assis. La plage était relativement vide et peu de personnes s'y promenaient et encore moins s'y baignaient mais l'intrigue de voir une séduisante créature profiter des calmes vagues de l'océan à cette heure-ci prit le dessus sur la raison de Shawn qui ne put s'empêcher de l'interpeller

    « Salut... Elle est bonne à cette heure-ci? Euh... Je veux dire, l'eau... Hum... Je sais qu'on est pas loin d'Hollywood mais tu sors tout droit d'un film de James Cameron ou quelque chose comme ça? Si j'avais su que je tomberais sur une sirène en venant ici, j'aurais sans doute pris mon short de bain pour aller à la pêche. » lança-t-il d'abord gêné puis rigolant à sa petite blague, certes flatteuse pour elle mais plutôt direct.

    Bon d'accord ça faisaiot plutôt dragueur et courreur de jupons, mais Shawn n'avait jamais vraiment su être délicat pour aborder les filles et ça ne le desservissait d'ailleurs pas tant que ça, grâce à la popularité et qu'il avait en tant que joueur majeur des Trojans auprès de celles-ci. Mais elle, elle ne le connaissait pas et malgré son assurance et même son arrogance apparente, il n'était au fond pas si sûr de lui en l'abordant.
Revenir en haut Aller en bas
avatarÊTA PI
- ADMIN -

Zaralynn E. Kensington


Messages : 254
Date d'inscription : 31/01/2010
Age : 27


« My little life »
• Âge: 20 ans
• Etudes/Profession: Etudiante dans les médias et communication
• Relationship:

MessageSujet: Re: La sirène et le requin: Une fable? [Zaralynn]   Sam 20 Fév - 3:08

Zaralynn avait passé la veille sur un rendu assez simple à faire. Ce qui lui prit tant de temps : tout ce qui pouvait se trouver autour d’elle. En effet, elle n’arrivait guère à lutter contre toutes les tentations extérieures pour échapper à son travail. Résultat des courses, une courte nuit. La seule chose qui lui posait problème était le fait que son corps était bien étrange. Lorsqu’elle dormait peut, elle ne parvenait jamais à dormir de suite. Cependant cette nuit là, elle ne fit que de se retourner dans son lit, encore et encore ; dans l’espoir que Morphée prenne pitié d’elle et lui offre du sommeil. Mais bien évidemment, cet enfoiré de première avait décidé de ne pas passer cette nuit là. C’est ainsi qu’en ce premier jour de week-end tant attendu, la jeune Eden pris les choses en main.

Même peu reposée, elle décida d’aller nager un coup. Après tout, cela faisait des mois qu’elle n’avait pas fait flotter sa magnifique cellulite dans l’eau salée. Puis le matin, qui pourrait se foutre de sa gueule ? Il fallait noter que la seule nage qu’elle maitrisait comme un vrai sushi japonais était la nage du petit chien. Oui, triste vérité. Mais on s’en balançait les noix non ? Vu qu’à l’heure où elle avait prévu d’arriver était assez matinale pour que personne ne la voie comme une endive, tout était cool. Puis, peut-être qu’après, Morphée viendrait enfin ramener ses fesses. Il fallait juste tester le moyen de l’attirer près d’elle. C’est ainsi qu’en prenant ses affaires à l’arrache, elle se dirigea vers la sortie. Au passage, elle remarqua certain de ses confrères jouer comme des porcs depuis près de dix heures, tranquillou quoi.

Arrivée sur la plage après trente minutes de marche (ouh ! ouh ! quelle sportive de première division !), tout ce qu’elle avait prédit se retrouvait vrai : personne. Enfin, si on ne prend pas en compte le couple du troisième âge assis pas loin à se regarder amoureusement. Ah, l’amour à cet âge là et si authentique qu’elle aurait voulu rester les regarder encore et encore. Problème, elle serait passée pour une grosse attardée sans but dans la vie à part mater des personnes d’un âge avancé en train de se regarder amoureusement. C’est ainsi qu’elle trouva un petit coin pas loin où poser son sac et compagnie. Zaralynn couru alors comme une cinglée en poussant un cri de guerre avant d’entrer dans l’eau. Technique pour ne pas avoir si froid que même un malabar se givrerait tout seul.

Au final, l’eau était plutôt bonne pour un matin, alors elle en profita. L’habituelle nage du petit chien puis, flotter comme une étoile de mer(de) en regardant le ciel. Elle était bien là, et même pas fatiguée, là était le problème. Mais bon, Eden resta un petit moment comme ça. Malheureusement, ce qui la poussa à retrouver le sable chaud sous ses pieds était les nageurs entrant dans l’eau. Voulant éviter une petite humiliation de dernière minute, elle reprit sa nage et sortie de l’eau. En se dirigeant tranquillement vers ses affaires, elle entendit d’une voix. Elle regarda tout autour d’elle, mais personne. Le message lui était bien destiné
.
    ▬ Hey. Oui ça va, je suis plutôt contente en tout cas ! Ahah petit blagueur, si cétait pour pêcher du thon t’aurais surement été gagnant. Mais malheureusement pour toi, les bonasses de saumon sont sur l’autre rive !
Sur ces mots, la jeune femme se trouvait bien impolie de rester planter comme une grognasse. Puis après tout, un aveugle baraqué venait de la complimenter. Elle prit alors une serviette avant de s'enrouler dedans et se diriger tranquillement vers le jeune homme. Plus elle s'approchait, moins elle avait l'idée de qui il pouvait être. Bon d'un côté, avec la mémoire sélective de Kensington, cela ne faisait pas d'elle un référentiel.
    ▬ Je me présente, Jorjeta de l'Oranga. Mais on m'appelle le plus souvent Dieu, alors tu choisis., lança-t-elle avec un petit sourire. Puis, les présentations mornes un peu caca boudin l'ennuyait tant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La sirène et le requin: Une fable? [Zaralynn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UNIVERSITY OF SOUTHERN CALIFORNIA :: HORS JEU :: 
Archives
 :: Archive de la partie rôle play
-